www.i-pornic.com  - Le site non-officiel de Pornic et de la Côte de Jade  Se connecter   
  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com   
 
 
Notre partenaire :  Restaurant-Bar du Château  (cliquez sur le bandeau)
 
Publicité :

La Revue de Web du Samedi 29 juin 2013
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)
     
      - L’apéro sur la plage dégénère à Pornic
     
      - Des saisonniers manquent à l'appel dans les restaurants et hôtels
     
      - Judo Club de Pornic quatre médaillés aux championnats d’Europe
     
 
 
 
 
Pornic - 29/06/2013 - L’apéro sur la plage dégénère à Pornic
(source photo : Ouest-France)
C’est sur cette plage de la Noëveillard à Pornic que la soirée a dégénéré peu après minuit, dans la nuit de vendredi à samedi.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 29/06/2013
 
 
La fin du bac, le démarrage des vacances… L’invitation pour faire la fête sur la plage de la Noëveillard à Pornic a circulé sur les réseaux sociaux. Près de 300 jeunes se sont retrouvés vendredi soir pour un apéro alcoolisé. Vers 0 h 30, une bagarre éclate entre plusieurs jeunes. Trois patrouilles interviennent.
Des gendarmes sont alors violemment pris à partie lors de l’interpellation d’un des auteurs présumés. Un véhicule est fortement dégradé, les deux autres sont caillassés. « Une cinquantaine de jeunes, de Pornic, mais aussi de Saint-Nazaire et de Paimboeuf, avait la volonté d’en découdre avec les forces de l’ordre », explique le commandant de la compagnie de gendarmerie de Pornic. Par chance, aucun gendarme n’est blessé. Mais le commandant Desse l’affirme : « c’était violent. Nous sommes choqués. » Les 6 gendarmes en patrouille ont reçu le renfort du PSIG de Saint-Nazaire et du PSIG de Rezé. Cinq jeunes garçons ont été interpellés. Quatre ont été placés en garde à vue à la gendarmerie de Pornic.
...
 
 
L’apéro sur la plage dégénère à Porniclire l'article complet   5667  /  2682
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 29/06/2013 - Des saisonniers manquent à l`appel dans les restaurants et hôtels
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
Si la plupart des saisonniers sont des étudiants, d'autres sont professionnels comme au sein du restaurant pornicais Le Zagaya
source :
Le Courrier du Pays de Retz
 
ajouté le 29/06/2013
 
 
Le recrutement des saisonniers semble de plus en plus difficile selon la confédération des professionnels indépendants de l'hôtellerie. Il y aurait encore des postes à pourvoir. Des saisonniers manquent à l’appel ! La confédération des professionnels indépendants de l’hôtellerie 44 et 85 (CPIH) l’affirme. Depuis cinq à six ans, les difficultés de recrutement monteraient crescendo.
Aujourd’hui, sur le littoral, environ un établissement sur trois est encore à la recherche de personnel qualifié ou motivé pour compléter son équipe pour cette saison”, commente l’ancien restaurateur pornicais, François Effling, délégué “saisonniers” au sein du CPIH. Et avec les beaux jours qui tardent à venir, restaurateurs et hôteliers se posent des questions sur la nécessité de renforcer leur effectif. Une image à valoriser “Notre secteur d’activité compte 17.222 salariés dans le département, tient à rappeler François Effling. Selon le pôle emploi, en mai dernier, il y avait 551 postes de cuisiniers à pourvoir, dont 54 % de saisonniers, et 1.653 postes de serveurs, pour plus des deux tiers liés à la saison. Avec les émissions comme Top chef ou Master chef, le métier de cuisinier a été valorisé, mais ce n’est pas la réalité… C’est plus dur pour le métier de serveur qui est trop mal perçu.” Une question d’image de la profession, une clientèle qui serait de plus en plus exigeante, des soucis d’orientation professionnelle des élèves, les représentants du CPIH avancent quelques pistes pour expliquer cette désaffection des saisonniers. “C’est pourtant un métier qui est riche, qui permet de s’ouvrir sur les autres, rend autonome, avec de nouvelles découvertes tous les jours”, insiste Hervé Audureau, propriétaire du restaurant Le Zagaya à Pornic et membre du bureau du CPIH. Des freins à l’embauche Dans le domaine du tourisme, plus de 80% des saisonniers sont des étudiants qui ont envie ou ont besoin de travailler. Et comme l’annonce des résultats d’examen tombe début juillet, cela peut parfois être un frein pour l’embauche de ces jeunes. Les professionnels pensent d’ailleurs que la mise en place de trois zones pour les vacances d’été permettrait de réguler l’affluence et pourrait faciliter les recrutements sur différentes périodes. Quant au problème du logement des saisonniers, élus locaux et professionnels tentent d’apporter une réponse, notamment avec un système de location chez l’habitant dans la région de Pornic (lire ci-contre). “Il manque encore 10 à 15 % de logements sur la communauté de communes”, avoue François Effling. “Un public élargi” Pour Jean-François Chapeau, chargé de l’opération “saisonniers” pour le syndicat CFDT, l’hébergement reste pourtant le point essentiel à résoudre pour l’accueil de cette population de travailleurs. “Loger dans un camping peut prendre une bonne partie du salaire, souligne-t-il. Mais il y a aussi l’image du travail saisonnier qui demanderait à être améliorée. Une charte de confiance, basée sur le Code du travail, a été établie avec les restaurateurs, mais peu d’établissements l’ont signé… Pourquoi ? Nous avons quelques retours de salariés, dont la période d’essai n’a pas été payée. Ce n’est pas légal et ce n’est pas motivant pour la suite !Nous relevons tout de même moins de litiges avec les employeurs par rapport aux années précédentes”. Le syndicaliste est également un peu surpris par ce manque de main d’œuvre : “Le public des saisonniers s’est élargi. Il n’y a pas que les jeunes qui répondent aux annonces, il y a aussi les personnes qui sont victimes de la crise et les retraités. Je serais curieux de rencontrer les syndicats patronaux au cœur de l’été pour qu’ils me démontrent que des postes ne sont pas pourvus…” Des garanties à donner “Dans la restauration, nous proposons de la nourriture, un toit et une famille”, assurent les représentants du CPIH. Aux nombreuses heures de travail et au rythme décalé qui caractérisent ces professions, les restaurateurs certifient le respect des 35 heures hebdomadaires, le paiement majoré des heures supplémentaires, un Smic hôtelier supérieur de 10 % au Smic classique ou encore une mutuelle santé. Des garanties qui pourraient en effet changer l’image de ces métiers de l’été et peut-être les rendre plus attractifs. Laurent Renon Témoignages de responsables d’établissement • Marie-Noëlle Veillet Berry, directrice générale de la thalasso Alliance de Pornic : “Nous avons 150 salariés permanents à l’année et nous ne vivons pas de grandes fluctuations d’activités sur l’année. Nous nous renforçons l’été avec des extras et nous trouvons des personnes assez facilement. Nous avons beaucoup de mal à recruter dans le domaine de la restauration, notamment en cuisine. Quand un employé part ou est en congé maladie, il est difficile de le remplacer. Par ailleurs, nous avons aussi des difficultés de recrutement pour les surveillants de baignade”. • Olivier Le Houzec, responsable de l’Hôtel Le grand large, à La Bernerie : “Souvent, je prends des personnes qui se présentent longtemps avant la saison. Je privilégie toujours la proximité. Nous sommes douze de plus dans l’établissement pour l’été. Ce sont souvent des étudiants en 2e ou 3e année de faculté. Aujourd’hui, il me manque un employé en cuisine. J’aimerais avoir plus de personnel provenant de lycées hôteliers, mais les lycéens de St-Nazaire semblent bouder le Sud Loire pour effectuer leur stage. J’essaye de garder les saisonniers au moins deux ans”. • Virginie Gara, responsable de l’hôtel-restaurant Le Calluna, à Préfailles : “Il y a une dizaine d’années, nous pouvions accueillir 10 à 15 saisonniers pour compléter notre effectif. Aujourd’hui, c’est moitié moins. Actuellement, notre équipe n’est pas complète. Nous avons encore trois personnes à recruter : en cuisine, à la crêperie et en service. Nous avons encore des demandes d’étudiants, mais ils ne sont disponibles qu’après leurs examens. Nous avons pourtant besoin de personnel pour les week-ends d’avril à juin. Nous avons aussi beaucoup de demandes pour des temps partiels le midi ou bien pour un mois, en juillet ou en août… D’autres nous assurent qu’ils sont intéressés, mais trouvent un autre travail et ne nous préviennent pas. C’est compliqué à gérer”.
...
 
 
Des saisonniers manquent à l`appel dans les restaurants et hôtelslire l'article complet   5668  /  1190
 
 
 
3 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis
 
 
    30/06/13 à 20:38 - gerarmensoif
    salut les amis, Il faut sortir, ca gagne plus a rien foutre, et faire une peu de black que d allez bosser...ca me revoltera toujours, MAIS CA ON VA PAS LE REFORMER..... Je travaille je paye mes impots jamais ete au chomage tourjours trouvé un boulot meme pourri.... Enfin je crois plus trop en notre pays en nos élus
     
    30/06/13 à 12:43 - nicoleagadir
    Mais ne peut on pas ' inciter' les gens sans travail à postuler pour la saison, non ? quand même mieux que de rester à la maison et attendre les allocations et autre RSA RMI............. il y a du travail, pour les courageux !!!
     
    30/06/13 à 10:59 - bidule
    et les chomeurs ? y'a pas de chomeurs à pornic pour travailler pendant la saison ?
     
3 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 29/06/2013 - Judo Club de Pornic quatre médaillés aux championnats d’Europe
(source photo : www.media-web.fr)
source : www.media-web.fr
 
 
ajouté le 29/06/2013
 
 
Encore une grosse performance pour le Judo Club de Pornic qui revient avec quatre médailles des championnats d’Europe à Paris en catégorie vétérans. Roger Ameline, Laurent Texier, Anton Le Quellec ont obtenu la médaille de bronze, Séverine Blot leur professeur et coach la médaille d’argent. Ils sont aussi des habitués des podiums puisque Séverine Blot a été médaille d’or aux Championnats du monde à Miami. ...
 
 
Judo Club de Pornic quatre médaillés aux championnats d’Europelire l'article complet   5669  /  195
 
 
 
 
 
 


La Revue de Web du Jeudi 27 juin 2013
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)
     
      - Pornic : le Rugby Club Pornic va fêter son 40 e anniversaire -
     
 
 
 
 
Pornic - 27/06/2013 - Pornic : le Rugby Club Pornic va fêter son 40 e anniversaire -
(source photo : Ouest-France)
Le bureau, avec son président Jean-Paul Fleury (2e assis à droite), présente un bilan très satisfaisant.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 27/06/2013
 
 
Trois questions à Jean-Paul Fleury, le président du club de rugby de Pornic. Où en est le rugby pornicais ? Notre club se porte très bien. Tous les clignotants sont au vert. Nous avons des équipes dans pratiquement toutes les classes d'âges : moins de 7 ans, de 9 ans, de 11 ans, de 15 ans, de 17 ans ainsi qu'une équipe senior et une équipe de réserve, soit en tout 7 équipes. Nous avons aussi créé une équipe loisir chaleureuse, les Gorettes qui prennent beaucoup de plaisir.
Le nombre de licenciés est grandissant et atteint 200. Quant à l'école de rugby, elle réunit environ 100 jeunes, ce qui est une progression spectaculaire. L'encadrement est satisfaisant avec une douzaine de brevets d'état et trois entraîneurs pour les seniors et la réserve. Quel est le bilan ? Il est très satisfaisant et avec les augmentations il est plein d'heureuses promesses pour l'avenir. L'équipe première s'est vraiment bien comportée. Jouant en 1 re série, à 3 matchs près elle a tout remporté, et parfois avec des scores impressionnants. Nous avons frôlé la montée. Le niveau de jeu devient très intéressant et nous avons beaucoup d'espoir pour la prochaine saison pour monter en promotion d'honneur. Cette année nous avons réussi notre manifestation phare : le tournoi des 6 régions. De nombreux clubs français ont répondu présents et nous avons réuni plus de 650 jeunes rugbymen, les compétitions étant réservée aux écoles de rugby. Quels sont les projets pour la saison à venir ? Poursuivre notre action vers les jeunes et réussir la montée de l'équipe première. Mais pour la saison prochaine toute la grande famille du rugby sera mobilisée. En effet, nous fêterons le 40 e anniversaire du club et des animations seront organisées pour marquer l'événement. Ce sera un moment de retrouvailles qui ne devrait pas manquer d'émotions.
...
 
 
Pornic : le Rugby Club Pornic va fêter son 40 e anniversaire - lire l'article complet   5666  /  1712
 
 
 
 
 
 

La Revue de Web du Mercredi 26 juin 2013
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)
     
      - Pornic : ouverture du Parc Botanique de la Ria le 6 juillet
     
      - Pornic, Basket : cinq recrues pour l'équipe de Nationale 2
     
      - Pornic : les jeunes élus présentent leur exposition sur le tri sélectif
     
      - Saint-Michel-Chef-Chef : une fête de la Saint-Jean sans feux, mais en musique
     
      - Reportage photos : Maison d'objets en bois à Paimboeuf
     
      - Lancement : Courir à Pornic et Foulées michéloises
     
 
 
 
 
Pornic - 26/06/2013 - Pornic : ouverture du Parc Botanique de la Ria le 6 juillet
(source photo : Ville de Pornic)
source :
Ville de Pornic
 
ajouté le 26/06/2013
 
 
Le chantier du parc botanique de la ria de Pornic bat son plein. Les nouveaux reliefs de ce site exceptionnel, encore en friche et pollué il y a un an, invitent déjà à la promenade, après avoir flâné sur les quais. Encore un peu de patience… le parc ouvre au public le 6 juillet prochain. ...
 
 
Pornic : ouverture du Parc Botanique de la Ria le 6 juilletlire l'article complet   5665  /  5157
 
 
 
5 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis
 
 
    01/07/13 à 19:30 - Sylvie
    Vous avez raison. j'espère que le nouveau parking du canal sera vite remplacé par un parking moins dangereux. C'est la hantise pour moi d'aller ranger ma voiture sur ce parking car la route pour se rendre sur les quais est hyper dangereuse quand vous avez de jeunes enfants comme les miens. Je peux vous dire que je leur tiens fermement les mains.
     
    28/06/13 à 10:06 - burnch
    ce serait vraiment une très mauvaise idée (sécurité, praticité, image de la ville, etc.) avec le nouveau parking de la rue Paul Paulet qui devra bien déverser ses flots de touristes quelque part et la rue du canal est déjà vite saturée avec le parking du canal...
     
    27/06/13 à 19:11 - Coffee
    Le parc botanique de la ria de Pornic sera fait sur le modèle de 'Terra Botanica'.'Terra Botanica' étant payant, qu'en serat-il du parc botanique de Pornic? La première année gratuite? et après?
     
    27/06/13 à 18:18 - burnch
    oui, c'est vrai, c'est pas sûr que ça soit plus beau qu'un parking et un champ en friches avec des caravanes... et puis, un parc botanique, ça doit être parfait dès son inauguration... OK, j'arrête mes sarcasmes, bon, c'est sûr que vu de loin, ça ne paraît pas encore exceptionnel, mais, moi, je suis allé voir sur place, c'est très bien fait avec les réservoirs en espalier, les passerelles, les belles allées, les avancées en bois au-dessus du canal, et le nombre de plantes installées est impressionnant ! Ne jugez pas trop hâtivement et faites-vous un véritable avis le 6 juillet....  (suite...)
     
5 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 26/06/2013 - Pornic, Basket : cinq recrues pour l`équipe de Nationale 2
(source photo : Ouest-France)
Le bureau mené par son président, Jean Mercier (3e à gauche).
source :
Ouest-France
 
ajouté le 26/06/2013
 
 
Trois questions à Jean Mercier, le président de Pornic Basket, qui renouvelle considérablement son équipe première. Comment se porte le basket pornicais ? Le club, aujourd'hui, comprend 206 licenciés, répartis en 22 équipes engagées en compétitions, auxquelles s'ajoute une équipe loisirs. Un chiffre en augmentation. Cette année, une entente avec le basket de Saint-Michel s'est réalisée pour dix équipes. Il y a huit équipes féminines et 12 équipes masculines. Les adultes sont représentés par deux équipes seniors masculines, dont l'une évolue en National 2, et une équipe séniors féminines. L'encadrement est assuré par dix animateurs dont quatre titulaires du brevet d'Etat BE1.
Quel est le bilan de l'année ? Pour l'équipe première, cela a été besogneux. Elle termine 9 e sur 14 et est donc maintenue en N2. C'était une très belle équipe. Mais malheureusement, il y a eu beaucoup de blessés, dont certains gravement. Cela a beaucoup pesé et nous n'avons jamais joué avec un cinq de base au complet. L'autre équipe seniors garçons est allée jusqu'en demi-finale régionale. Les autres équipes se sont très bien comportées, notamment les benjamines, qui se sont placées en phase élite, le plus haut niveau départemental. Quant aux poussins, le résultat n'est pas aussi important, ils sont en phase d'apprentissage et il faut qu'ils prennent du plaisir avec le basket ! Quels sont les projets du club ? Il y aura beaucoup de renouvellement pour la saison prochaine. Tout d'abord, il y aura deux entraîneurs salariés, Mattieu Blondet et Nicolas Tamic, qui s'ajouteront au 3 e entraîneur, Lionnel Ranson. Mais c'est en Nationale 2 que le changement sera le plus important. En effet, cinq joueurs quittent le club et nous en avons recruté cinq autres : Maxime Verdan, François Gomez, qui vient des USA, Vincent Coutin, Franck Monpounga et l'Américain Tim Ambroise. Notre objectif, pour l'année qui vient, c'est de jouer les hauts du tableau ! »
...
 
 
Pornic, Basket : cinq recrues pour l`équipe de Nationale 2lire l'article complet   5660  /  2205
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 26/06/2013 - Pornic : les jeunes élus présentent leur exposition sur le tri sélectif
(source photo : Ouest-France)
Les jeunes élus du conseil municipal d'enfants autour de la boîte magique de Guillaume (à gauche) qui a fait sensation, samedi, lors de l'inauguration de leur exposition sur le tri sélectif.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 26/06/2013
 
 
Samedi, à la maison des associations de Pornic, les jeunes élus du conseil municipal des enfants (CME) inauguraient, avec le maire de Pornic, Philippe Boënnec, la concrétisation du projet de leur commission environnement : une exposition ambulante sur le tri sélectif. « Un vrai sujet », estime le premier magistrat. Pour mener à bien ce projet, les jeunes élus ont été aidés par les élus du conseil municipal et du conseil des sages. Après avoir réfléchi aux différents thèmes de l'exposition, les jeunes élus du CME se sont réparti les tâches.
Chacun a dû chercher des informations sur les bons gestes éco-citoyens à adapter en matière de tri sélectif. Le résultat de ce travail collectif s'affiche sur différents panneaux : le tri sélectif c'est quoi ? Des slogans ont été imaginés par ces élus en herbe, comme « l'environnement c'est important, en triant c'est plus marrant ». Parmi ces jeunes élus, Guillaume, a même construit une « boîte magique » pour tester les connaissances de tout un chacun en matière de tri. Faite de bric et de broc (attaches parisiennes, trombones, pile plate, ampoule, boite à chaussures...), la boite magique de Guillaume à fait son effet. Le but : faire correspondre les bons déchets à leurs bons containers. La boite magique de Guillaume et les panneaux sur lesquels les jeunes élus expliquent tout sur le tri sélectif passent actuellement dans les établissements scolaires. Les jeunes élus cherchent un lieu fixe où l'exposition pourra être vue par les Pornicais et les vacanciers. Car le tri sélectif c'est « la responsabilité de tous » dit Philippe Boënnec, félicitant les élus du CME pour leur initiative. « Il y a un chiffre qui me marque, leur dit le maire. Nous générons 1 kg de déchets ménager par jour et par habitant. Nous sommes actuellement 6 milliards et demi sur terre et dans 25-30 ans nous serons 9 milliards... Les déchets c'est un vrai sujet et le chemin parcouru pour traiter ce problème est énorme. Les ordures ménagères, ça coûte très cher. Il faut raisonner le problème du début jusqu'à la fin : emballages, tri, compostage, recyclage... Mais le geste le plus important c'est de sensibiliser la population pour changer les mentalités. Ce que vous faites avec cette exposition. C'est un acte important, pas banal et très intéressant. »
...
 
 
Pornic : les jeunes élus présentent leur exposition sur le tri sélectiflire l'article complet   5661  /  1468
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 26/06/2013 - Saint-Michel-Chef-Chef : une fête de la Saint-Jean sans feux, mais en musique
(source photo : Ouest-France)
Avant la nuit, on a dansé la zumba.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 26/06/2013
 
 
Le traditionnel feu de la Saint-Jean, n'a pas illuminé la plage de Tharon, à cause de la pluie du matin et le vent du soir. Mais le public pouvait se réchauffer avec la zumba, cette danse qui développe le sens du rythme, sur des musiques et une chorégraphie simple qui favorisent les mouvements des bras et jambes. Avec ses cinq musiciens, le groupe Kalffa a conquis les amoureux de la musique traditionnelle bretonne et a su établir une réelle interactivité avec l'assistance. Kalffa a mis le feu, dans la nuit tombante. ...
 
 
Saint-Michel-Chef-Chef : une fête de la Saint-Jean sans feux, mais en musiquelire l'article complet   5663  /  1682
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 26/06/2013 - Reportage photos : Maison d`objets en bois à Paimboeuf
(source photo : framboise-pornic.eklablog.com)
source :
framboise-pornic.eklablog.com
 
ajouté le 26/06/2013
 
 
Vous vous souvenez très certainement de cette maison à Paimboeuf pour laquelle son propriétaire avait habillé sa façade en tissus de récupération. Et bien cette année, il a eu l'idée lumineuse d'habiller la façade avec des objets en bois de toutes sortes !! Je vous laisse la découvrir et si vous n'êtes pas loin de Paimboeuf, allez jeter un oeil parce que c'est un sacré travail mine de rien ! ...
 
 
Reportage photos : Maison d`objets en bois à Paimboeuf lire l'article complet   5664  /  2139
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 26/06/2013 - Lancement : Courir à Pornic et Foulées michéloises
(source photo : Ouest-France)
Même les jeunes adhérents se préparent pour les deux grandes courses estivales comme c'était le cas, vendredi, au stade du Val Saint-Martin, à Pornic.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 26/06/2013
 
 
L'association Côte de Jade Athlétic-club propose toutes les spécialités concernant l'athlétisme. Toutes les variétés de sauts (longueur, hauteur, perche), les lancers (poids, marteau, javelot, disque), les courses (fond, vitesse, haies) auront lieu au stade. L'encadrement est assuré par douze entraîneurs et huit juges. Des animations se dérouleront aussi hors stade : la marche nordique (une nouveauté), des compétitions avec de nombreux résultats très élogieux.
Mais les activités phares du club sont les trois grandes animations qui vont se dérouler : les Foulées michéloises le 21 juillet, Courir à Pornic le 28 juillet et le Trail les 5 et 6 octobre à Saint-Michel. Cette année, il y a une inversion de dates à cause des horaires de la marée : la fête de la mer à Pornic se déroulera le 21 juillet, Courir à Pornic se déroulera une semaine plus tard. Les membres du club sont prêts pour les deux animations estivales. Les inscriptions peuvent commencer : par internet (http///cotedejadeac.free.fr) ou à l'office municipale de tourisme de Pornic.
...
 
 
Lancement : Courir à Pornic et Foulées michéloiseslire l'article complet   5662  /  2008
 
 
 
1 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis
 
 
    27/06/13 à 09:04 - harris
    bravo!
     
 
 
 
 
 
 
Notre partenaire :  Edmée Malavaux  (cliquez sur le bandeau)
 


La Revue de Web du Lundi 24 juin 2013
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)
     
      - Pornic : ouverture d'un institut de remise en forme
     
      - PORNIC : fête de la musique en photos, par Alain Barré
     
      - Pornic, Notre-Dame de Recouvrance : les 3 e ont planché sur l'éolien
     
      - Saint-Brévin-les-Pins : la nouvelle déchèterie a été inaugurée
     
      - La Bernerie-en-Retz : la famille a été piquée par la passion des abeilles
     
 
 
 
 
Pornic - 24/06/2013 - Pornic : ouverture d`un institut de remise en forme
(source photo : Ouest-France)
Élise utilise une machine efficace et ultra moderne pour effectuer les massages des clients et clientes.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 24/06/2013
 
 
Un institut de remise en forme vient d'ouvrir dans la zone de l'Europe, à Pornic : Celluchi, Radical Epil et Aquabiking. Il propose divers soins. Tout d'abord, il offre des cures amincissantes, raffermissantes, tonifiantes et traitement de la cellulite, ainsi que celui de la dépilation durable à la lumière pulsée. Ensuite, c'est l'endermolift, c'est-à-dire les soins du visage anti-âge, 100 % naturels. Enfin, et c'est une originalité, l'institut proposera, dans un très proche avenir, une installation d'aquabiking, une sorte de vélo dans l'eau qui a de nombreuses vertus : remise en forme, beauté et bien-être en douceur.
L'institut est doté de plusieurs petites salles pour les traitements. Son matériel, sophistiqué, est d'une grande efficacité. Institut de remise en forme, au 6, rue jean Monnet (face à Artdanse). Ouverture : lundi de 14 à 20 h,du mardi au vendredi de 9 h à 20 h, le samedi de 9 h à 13 h. Tél. 02 40 64 94 92.
...
 
 
Pornic : ouverture d`un institut de remise en formelire l'article complet   5655  /  1670
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 24/06/2013 - PORNIC : fête de la musique en photos, par Alain Barré
(source photo : www.alain-barre.com)
source :
www.alain-barre.com
 
ajouté le 24/06/2013
 
 
Ouf ! Il ne faisait pas chaud pour la fête de la musique à Pornic, mais c'était la journée la "moins pire" de puis longtemps ! Pour commencer, les Bomberoots, un orchestre formés de pompiers qui ont "mis le feu" au café du château avec des morceaux de rock endiablés. De la musique solide qui sonne et qui entraîne ...
 
 
PORNIC : fête de la musique en photos, par Alain Barrélire l'article complet   5659  /  1736
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 24/06/2013 - Pornic, Notre-Dame de Recouvrance : les 3 e ont planché sur l`éolien
(source photo : Ouest-France)
Une partie des collégiens de 3e de Notre-Dame de Recouvrance de Pornic qui a participé à la première édition de GIM'Eole 44, lancé par l'IUT de Saint-Nazaire, leurs éoliennes et leur Henri Rialland, leur professeur de technologie.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 24/06/2013
 
 
Les classes de 3 e du collège Notre-Dame de Recouvrance ont participé au 1 er concours « Gim'Eole 44 », organisé par le département Génie industriel et maintenance (GIM) de l'IUT de Saint-Nazaire. Cinq classes de 3 e du collège pornicais ont réalisé chacune un prototype d'éolienne urbaine. Dernièrement, trois représentants de chacune des classes se sont déplacés à l'IUT pour présenter, face à un jury, leur projet de l'année et mesurer la performance de leur éolienne, en soufflerie avec un vent de 45 à 50 km/h.
C'est la classe de 3 e C du collège pornicais (seul à concourir pour cette 1 re édition) qui l'emporte. La classe de 3 e A décroche la 2 e place et la 3 e E la 3 e . Les collégiens se sont visiblement impliqués à fond dans ce projet. « On a fait des recherches tout au long de l'année, sur internet, dans des livres », dit l'un d'entre eux. « On était répartis en îlots pour travailler sur différents thèmes : comment capter le vent ? L'intérêt de l'éolienne urbaine par rapport à d'autre type d'énergie... », poursuit un autre. « Chaque classe a créé deux prototypes et a choisi à l'unanimité celui qu'elle présentera au concours, en fonction de sa performance tours/minute, la force produit en newton... » Les collégiens ont apprécié l'exercice. Le prototype d'éolienne urbaine de la classe de 3 e C a décroché le Graal avec un 10/10 à l'oral (présentation d'un diaporama) et un 9/10 pour sa performance (visualisée grâce au résultat d'un volume d'eau récupéré dans un récipient. Volume obtenu par le biais d'une pompe alimentée par l'éolienne en question). Pour ces jeunes techniciens en herbe, « l'éolienne est une énergie rentable, malgré son installation coûteuse. La France est un pays venteux et il n'y a pas assez d'éoliennes installées », dit un collégien. Pour leur professeur de technologie Henri Rialland : « Notre région va devenir un pôle de construction et d'implantations d'éoliennes offshore et le Pays de Retz est déjà équipé d'éoliennes terrestres. Ces machines font partie de l'environnement de nos élèves, ce concours nous paraissait répondre aux programmes de technologie et constituer une source de motivation. » L'IUT de Saint-Nazaire organisait pour la 1 re fois ce concours et souhaite, pour les prochaines éditions, la participation des collèges du département. Renseignements. Contacter Flavien Roux, enseignant en génie mécannique à l'IUT de Saint-Nazaire au 06 72 55 58 38.
...
 
 
Pornic, Notre-Dame de Recouvrance : les 3 e ont planché sur l`éolienlire l'article complet   5656  /  1774
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 24/06/2013 - Saint-Brévin-les-Pins : la nouvelle déchèterie a été inaugurée
(source photo : LiveProd / Ouest France)
C'est la pleine période des déchets verts, la benne affectée à cet usage est soumise à rude épreuve.
source : LiveProd / Ouest France
 
 
ajouté le 24/06/2013
 
 
Implantée chemin du Patis de Villeneuve, derrière la gendarmerie, la nouvelle déchèterie a pris son allure de croisière. Située sur 9 608 m² (contre 2 500 m² pour l'ancienne), cette nouvelle structure est composée de onze bennes. Elle accueille également un point de collecte pour la ressourcerie. Un emplacement réservé à la ressourcerie a été réservé au coeur de la déchèterie. Ainsi, les objets encore en bon état mais dont les habitants n'ont plus l'utilité peuvent être récupérés par l'Atelier du Retz Emploi qui gère cette dernière.
Pour réparer et revendre les objets collectés, l'association dispose d'une boutique située sur le Parc d'activités de la Guerche qui a ouvert ses portes le 8 juin dernier. Cette initiative a permis la création de 3,5 emplois sur le territoire. La CCSE soutien ce projet en octroyant une subvention de 20 000 €. Le coût HT des travaux se monte à 1 181 710 € incluant les travaux de voirie et d'accès, soit 291 290 € pris en charge par la CCSE. Des subventions ont été accordées : 575 420 € par le conseil général ; 165 000 € par le conseil régional et 150 000 € par l'Ademe. Horaires. De mai à septembre : lundi, mardi, jeudi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, mercredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h, vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h, samedi de 9 h à 19 h. D'octobre à avril : lundi, mercredi et vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, mardi et jeudi de 14 h à 18 h, samedi de 10 h à 12 h et de 13 h à 18 h.
...
 
 
Saint-Brévin-les-Pins : la nouvelle déchèterie a été inauguréelire l'article complet   5657  /  2619
 
 
 
1 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis
 
 
    24/06/13 à 21:06 - gerard leboivre
    Salut hummmmmm ca fleur bon les elections..... Elle est pas ouverte le dimanche matin pourquoi ? La messe peut etre A chaque fois que j y suis allé j ai eu entre 15 et 30 min de queue, pour moi pas d amelioration, de l agent sur place sert a quoi ? Tres tres tres souvent dans sa cabane.... Enfin...
     
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 24/06/2013 - La Bernerie-en-Retz : la famille a été piquée par la passion des abeilles
(source photo : Ouest-France)
Baptiste, en tenue jaune, est à l'origine de cette aventure. Entouré de Casimir et de Mylène dans leur jardin, ils observent quotidiennement leurs ruches.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 24/06/2013
 
 
L'association bernerienne L'abeille de Kernever, née en août 2012, propose une idée originale : parrainer une ruche. En protégeant l'espèce en danger, on est récompensé en miel. Le principe est de subventionner l'achat d'une ruche en participant à son financement, et de recevoir en retour une partie de la production de l'essaim. Ainsi, en versant 20 €, on finance 1/15 e d'une ruche et on bénéficie de 1,5 kg de miel sur trois ans. De plus, le parrain est régulièrement informé par mail de l'évolution de « sa » ruche.
Tout a commencé par un stage d'apiculture réalisé il y a plusieurs années par Baptiste, étudiant au lycée de Briacé. Par la suite, il a entraîné toute la famille dans sa passion. Désormais, toute la famille Fajfer, Mylène, Casimir et leur fils Baptiste prennent fait et cause pour l'insecte menacé. L'association a commencé avec trois ruches et en compte à ce jour une dizaine. Chaque ruche compte environ 40 000 abeilles. Elles occupent un terrain proche de leur habitation. Cinq autres devraient en outre être installées bientôt dans la zone artisanale du Pré Boismain. « L'idéal serait d'en avoir sept. » L'association organise des portes ouvertes, participe à des débats, pour faire prendre conscience des périls qui menacent les abeilles, le nombre de colonies étant en forte baisse depuis plusieurs années. Ce phénomène est d'autant plus grave que l'abeille est un insecte pollinisateur, qui participe à la biodiversité. Les abeilles peuvent également soutenir l'agriculture, en pollinisant les champs : un projet est en cours, portant sur la culture du sarrasin. C'est en multipliant ce genre d'actions, même modestes, que la cause des abeilles sera le mieux défendue. Pratique : l'abeille de Kernever, 17, rue du Petit Bois Moisan, 44760 La Bernerie en Retz ; tél : 06 04 13 16 12 ; mail : parrainagederuches@laposte.net. Site internet : www.parrainagederuches.webnode.fr
...
 
 
La Bernerie-en-Retz : la famille a été piquée par la passion des abeilleslire l'article complet   5658  /  1709
 
 
 
 
 
 
Notre partenaire :  Natessi  (cliquez sur le bandeau)
 




  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com   

Cette page a été vue 68213 fois   (2019-10-13 15:14:26   -  1 / 403 / 11619)    + de stats.